Arrivée en gare

Ce dimanche, nous sommes allés attendre la magnifique locomotive dont je vous ai déjà parlé précédemment. Mais cette fois, au lieu d’admirer la 241P17 depuis l’extérieur, nous sommes montés dedans pour un aller retour Besançon-Belfort (lors de son voyage Le Creusot-Belfort A-R) !

La locomotive est arrivée avec un peu de retard, comme à son habitude. Mais l’attente en valait la peine. La voici entrant en gare de Besançon :

En voiture !

A l’intérieur du train, la Compagnie des Chemins de Fer du Creusot nous avait confortablement installés dans de vieux wagons restaurés. Cependant, tous les voyageurs n’étaient pas assis, loin s’en faut. Le spectacle se déroulait en effet à la fenêtre. Penchés, nous pouvions apercevoir la locomotive dans les nombreux virages qu’offre ce tracé au bord des méandres du Doubs. Nous avons pu apprécier la vitesse à laquelle fonce cette locomotive, tout en prenant de la fumée et des scories – avec enthousiasme ! – dans la figure. Voici un petit condensé du voyage :

Au bord du Doubs :

Au milieu du voyage, la locomotive s’est arrêtée, à cause, nous a-t-on dit, d’une vache sur la voie :

Le départ

Revenus à Besançon, nous avons pu contempler à nouveau la locomotive à l’arrêt :

Nous en avons également profité pour observer le travail des mécaniciens qui s’affairaient autour de l’engin :