Le métier de rédactrice réserve parfois de jolies surprises auxquelles je n’aurais même pas songé : cette semaine, pour les besoins du nouveau magazine B!, je suis allée à la rencontre du chef Thierry Marx et de son école Cuisine Mode d’Emploi (s).

L’occasion de revenir sur les raisons qui l’ont poussé à installer l’une de ses écoles à Besançon, mais aussi sur les idées et la démarche à l’origine de son projet. Issu d’un milieu modeste et aujourd’hui parmi l’élite des chefs cuisiniers français, Thierry Marx souhaite aider les personnes au parcours difficile ou en reconversion, à concrétiser rapidement leur projet de retour à l’emploi. Grâce à Cuisine Mode d’Emploi (s) et à sa formation gratuite de 8 semaines suivie d’un stage, les élèves peuvent être rapidement opérationnels dans la restauration ou la boulangerie.

Emploi à moyen ou à long terme ou début d’une carrière plus longue, peu importe : avec cette école, Thierry Marx veut donner les bases du métier et de l’épanouissement à des personnes qui partagent pour beaucoup son origine sociale, et ont besoin d’un peu d’aide pour grimper la première marche, celle-là même qui les empêche souvent d’entamer leur ascension malgré leur motivation. Thierry Marx me confiait d’ailleurs qu’il lui faudra peut-être un jour créer « Entreprise Mode d’Emploi(s) », pour rendre la création d’entreprise plus accessible… on ne peut qu’être d’accord avec lui !

Merci à Mme Quinquenel, à l’équipe de Cuisine Mode d’Emploi(s) et à Thierry Marx pour nous avoir accordé un peu de temps pour l’interview et les photos… et rendez-vous dans les pages du magazine B! 2017 pour l’intégralité du reportage.

Retrouver Cuisine Mode d'Emploi(s) à Besançon :