Partis quelques jours à la découverte de la Lombardie, nous avons commencé notre séjour par une visite de Bergame. Peuplée de 120 000 habitants et située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Milan, cette ville est un centre régional dynamique. Elle possède en outre un patrimoine très riche qui témoigne de sa grandeur passée.
Le centre de la ville possède deux cœurs. La città alta est la ville haute, ceinte de remparts construits sous la domination vénitienne. C’est pendant cette période – entre le XVe siècle et l’époque napoléonienne – et durant le Moyen Âge qu’ont été formé le tissu urbain et fondés les nombreux monuments de l’ancienne ville. Le Bas-Bergame, i borghi, se situe en contrebas et constitue aujourd’hui le centre de la commune. Nous avons principalement visité la ville haute. Ci-dessous, quelques clichés de la ville basse :

En bons touristes et face à la chaleur déjà installée, nous avons fait l’ascension vers la ville haute… en funiculaire. Le temps de la montée laisse le loisir d’apprécier tranquillement le paysage – et la raideur de la pente. En voici un extrait :

Piazza Vecchia

Au cœur de la Città alta se trouve la Piazza Vecchia, dont je vous invite à faire le tour ci-dessous :

Comme vous avez pu le voir, la Piazza Vecchia concentre de nombreux édifices. Le Palazzo della Ragione (Palais de la Raison), haut lieu de la vie publique locale, est de construction ancienne puisque datant de la seconde moitié du XIIe s. – et restauré au XVIe après un incendie. Il côtoie la tour communale (surnommée Il Campanone), édifiée principalement aux XI et XIIe s. En face de ces bâtiments, l’on peut admirer la Biblioteca Angelo Mai. Établie dans le Palazzo Nuovo, construit progressivement entre le XVIIe et le début du XXe s., elle renferme aujourd’hui des collections qui en font l’une des plus importantes bibliothèques historiques d’Italie. Entre cette bibliothèque et le Palais de la Raison, le centre de la Piazza Vecchia est occupé par la belle fontaine Contarini, de la fin du XVIIIe s.

Piazza del Duomo

Toute proche de la Piazza Vecchia, de l’autre côté du Palazzo della Ragione, se trouve la Piazza del Duomo. Sur cette place sont concentrés un certain nombre d’édifices religieux majeurs.
La basilique Santa Maria Maggiore, d’abord, se révèle un édifice difficile à discerner de l’extérieur. En effet, l’église, construite au XIIe s., est restée inachevée. Elle ne possède, par exemple, pas de bas-côtés et elle manque d’une entrée centrale, celle-ci se trouvant au niveau du porche Sud. Le campanile a été érigé par la suite, au XVe s. et les porches Nord et Sud au XIVe s. A l’intérieur de la basilique, c’est encore un autre style qui domine : le baroque des XVIe et XVIIe s – principalement. Les décors, les statues, les tableaux, les fresques, les tapisseries… il n’y a pas un seul recoin de cet édifice qui ne retienne l’attention. Ce petit joyau d’art baroque est un vrai ravissement pour les yeux.

La basilique comporte également un baptistère de Giovanni da Campione, construit en 1340. Il se trouve aujourd’hui à l’extérieur de l’église, sur la Piazza del Duomo.
De l’autre côté de l’édifice, l’on peut également voir une ancienne chapelle romane préexistante, le Tempietto di Santa Croce, qui date de la première moitié du XIe s.
Enfin, il est possible de se rendre dans l’ancienne aula della Curia attenante, une salle du palais de l’évêque ornée de fresques du XIIIe s.

La Piazza del Duomo comporte encore deux édifices remarquables, la Capella Colleoni et le Duomo. La première est un édifice commandité par le condotierre Bartolomeo Colleoni (1400-1475), afin de servir de mausolée pour sa fille et lui-même. Conçue par Giovanni Antonio Amadeo, la chapelle est adossée à la basilique, à la place de la sacristie démolie par les soldats de Colleoni. De l’extérieur, l’édifice est surtout remarquable pour le tambour octogonal qui le surplombe ainsi que pour les marbres polychronmes de la façade. A l’intérieur, l’on peut bien sûr admirer le tombeau du condotierre, en face de l’entrée, mais encore les fresques du dôme réalisées par Giambattista Tiepolo au XVIIIe s.
Le dernier monument de la Piazza del Duomo est celui qui lui donne son nom. La cathédrale a été d’abord construite au XVe siècle par le célèbre architecte Le Filarète. Elle a été ensuite fortement rénovée au XVIIe s. puis au XIXe s. C’est alors que le Duomo acquiert sa façade néo-classique que vous pouvez voir ci-dessous.

Bergame, c’est aussi…

… les rues et les remparts de la ville haute, de magnifiques places et églises, des palais, des musées, etc. Mais il faudrait bien plus d’un article pour en faire le tour : voici quelques autres clichés pour vous donner une idée des richesses de cette ville à découvrir.